A proximité de la place de la Bastille dans le XIe arrondissement de Paris, Sépage fomente doucement sa petite révolution. La jeune start-up consacre toute son énergie depuis 2013 à l’élaboration d’une technologie basée sur le knowledge graph. Pour les néophytes, ce terme désigne une sous-branche de l’intelligence artificielle destinée à ultra-personnaliser la recherche en ligne par l’identification des goûts et des centres d’intérêts des utilisateurs. « Dans quel but ? », nous direz-vous. Fournir une solution clés en main aux professionnels du tourisme afin que ceux-ci proposent des offres pertinentes à leurs clients, via le ciblage publicitaire. « Nous avons choisi ce secteur [du tourisme, ndlr] car le marché français est un des plus importants », précisait Milan Stankovic, fondateur de Sépage, aux Échos en avril 2015.

Comprendre la personnalité de chaque utilisateur

Comprendre la personnalité de chaque utilisateur

« Nous sommes actuellement douze dans l’entreprise. Sept personnes se consacrent à la recherche et au développement avec parmi elles trois chercheurs », nous apprend de son côté Thomas Houriez, co-fondateur de Sépage. Il développe : « Là où notre technologie se distingue des technologies de recommandation classiques présentes sur des sites comme Amazon, c’est que nous n’analysons pas votre comportement en le calquant sur celui de milliers d’autres voyageurs. On se concentre précisément sur votre démarche personnelle. »

Résultat : si lors de d’une recherche de destination sur un site d’e-tourisme pour vos prochaines vacances vous vous attardez sur les pages « Barcelone » ou « Naples », la solution sémantique de Sépage en déduira que vous aimez les villes méditerranéennes, dotées d’un riche patrimoine gastronomique et architectural. Elle vous proposera alors une destination similaire, comme Athènes par exemple.

Mais alors, qu’en est-il de l’étonnement ?

« Bien sûr, on ne prétend pas être capable d’anticiper vos nouvelles lubies », reconnaît Thomas Houriez. « Mais toujours par l’analyse sémantique, on peut aussi vous suggérer des destinations qui diffèrent en restant attaché à un thème clé. Sur l’aspect architectural, on pourra vous suggérer Berlin, même si ce n’est pas une ville du sud, ni une ville renommée pour sa gastronomie. »

Mais alors, qu'en est-il de l'étonnement ?

Vers une connaissance « granulaire »

Sépage a d’ores-et-déjà séduit des compagnies touristiques de taille comme Havas Voyages ou Despegar, la plus grande agence d’Amérique latine. Et si la base de son produit reste la même, elle l’adapte en fonction du dispositif en ligne de ses clients. « On peut estimer à 18% l’augmentation du taux de conversion des sites qui ont intégré notre solution », déclare Thomas Houriez. Alors quel intérêt pour les hôteliers indépendants ? « Notre graph de connaissance est très granulaire. Il peut travailler à l’échelle d’une ville, d’un quartier ou même d’un point d’intérêt très spécifique, comme un hôtel ou un restaurant. Par exemple, si vous êtes amateur de fêtes, nous vous conseillerons tel quartier de Paris plutôt qu’un autre. Un hôtelier pourra ainsi mieux conseiller ses clients sur les offres de l’hôtel mais aussi par exemple sur les activités et restaurants alentours. » Les « petits hôteliers » ont donc bénéfice à mettre en avant et avec précision leur description et celle de leur environnement pour une indexation pertinente.

Alors prenons les paris :
est-ce que demain les robots de Sepage orienteront la majorité des voyageurs dans le monde ?